Lemaitre, Pierre - Alex

Publié le par Reveline

Lu dans le cadre du challenge "Petit Bac" chez Enna catégorie Prénom 60436649 p

 

alexnrLemaitre, Pierre - Alex

Plaisir de lecturela-complainte-09-copie-1

Pages 392

Editeur Albin Michel

Parution février 2011

Résumé

 

Alex, une jeune femme de 35 ans, belle et attirante, essaie des perruques dans un magasin du boulevard de Strasbourg. Quelques heures plus tard, elle est enlevée par un inconnu qui la suivait, jetée dans une camionnette et séquestrée dans un hangar désaffecté. Le ravisseur a organisé sur place un théâtre de tortures qu'elle va subir jusqu'à l'horreur. Alex parvient à se libérer avant que la police ne la retrouve, et n'identifie son tortionnaire, suicidé sur le périphérique. Dès lors, l'énigme d'Alex et de son passé ne peut plus lâcher le lecteur, qui la découvre du point de vue de la victime et de ses bourreaux, jusqu'au terme d'une tragédie imprévisible et fatale. Il est impossible d'en dévoiler davantage sans déflorer une intrigue d'une intelligence et d'une construction diaboliques qui touchent à la perfection. L'écrivain se révèle dans le ton et le style du récit (d'une feinte impassibilité) à l'image du commandant Verhoeven, le flic qui élucide la tragédie d'Alex, d'une attachante complexité. Pierre Lemaître, qui déclare "je ne cherche à écrire que des livres qu'Hitchcock aurait voulu filmer", porte à son comble, sans le moindre artifice ni trucage, l'art du suspense et de la peur.

 

Mon Avis

 

Un policier atypique et sarcastique d'un mètre 45 dont la femme a également disparue, entouré de flics tout aussi atypiques que lui (un obèse, un millionnaire et un radin compulsif sans oublier le juge tête à claques), une intrigue plutôt bien ficelée, de la causticité, du mystère, des rebondissements inattendus et une fin diabolique et pourtant ce roman ne m'a pas entièrement convaincu.  

J'avais, malgré quelques réserves, apprécié Robe de marié (chronique ici) du même auteur, on retrouve ici le même découpage en trois parties, d'intérêt inégal, et la même écriture simple parfois un peu faiblarde.  

Tout débute par l'enlèvement de Mme Tout le monde par un fou qui la torture apparemment sans aucune raison. A partir de là il n'est pas difficile de s'identifier au personnage et de souffrir avec elle par empathie. Si la première partie est la plus prenante, puisqu'on nous fait partager en temps réel la captivité de la jeune femme et ses souffrances, la seconde comporte pas mal de longueurs et la troisième est assez prévisible et invraisemblable. En fait, on a presque trois romans en un et c'est une originalité plaisante.

Les gros points positifs : Camille est un policier fort réussi, la mise en intrigue qui alterne les points de vue du flic et d'Alex crée du suspense  ainsi que l'interrogation permanente sur les motivations des uns et des autres et les retournements de situations surprenants, le basculement ininterrompu des certitudes du lecteur empêche l'ennui...

Les points négatifs : comme je l'ai déjà dit quelques invraisemblances gênantes, une écriture un peu  pataude, une certaine forme de complaisance envers la violence subie par la victime et une mise en scène de la domination qui mettent mal à l'aise. L'auteur forçant le lecteur à devenir voyeur malgré lui.

 Malgré ses invraisemblances et sa légère prévisibilité, Alex reste un bon petit thriller de derrière les fagots...

 

Extrait

 

guillemet(...) nous avons sous les yeux un merveilleux exemple de montée sociale par la descente de gosier. (p. 177)guillemet2

 



Publié dans Thriller

Commenter cet article

Anne 17/02/2011 16:28



3 étoiles sur 5, en effet, cela aurait pu être mieux mais comme tu dis : "Alex" reste un bon petit roman de derrière les fagots ; j'aime baucoup l'expression.