[LC] «L’élégance du hérisson » de Muriel Barbery

Publié le par Reveline

couv42857339.gifEditions Folio, publié en 2006 ~ 368 pages
Quatrième de couv'
" Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois.
Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches.
Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "
Mon Avis la-complainte-09-copie-1
Le style

Le début décourage par sa platitude et son ton prétentieux.

Le style pompeux de Muriel Barbery dure tout le long du livre mais une fois débarrassé de quelques picots il révèle la douceur de sa fourrure.


Ce récit à deux voix croisées sait être intéressant mais souffre hélas du pédantisme de son auteure qui étale sa culture, et les clichés, et du manichéisme du message gentillet qui est délivré.

 

L'intrigue


Il ne se passe pas grand-chose et on ne peut pas vraiment parler d’intrigue c’est plus un moment de vie qui est donné à lire qu’une véritable histoire. Néanmoins quelques moments drôles, piquants et émouvants surnagent parmi les pages ennuyeuses que comporte le roman. Entre les longueurs du roman de belles reflexions sur la vie, l'Art et l'amour sont offertes également par Renée et Paloma au détour d'une ligne, d'un geste, l'auteure possède un joli sens de la formule quand elle laisse tomber un peu son côté "marathonienne de l'érudition".  

 

La fin est beaucoup trop facile et tombe comme un cheveu sur la tasse de thé.

 

Les personnages 


Les personnages s’annoncent vraiment antipathiques au départ et j'ai eu peur de les détester mais ouf plus le livre progresse et plus ils parviennent à nous toucher. Renée et Paloma ont su m’émouvoir. Mr Ozu et l'amie portugaise de  Renée m’ont beaucoup plu.  Les autres protagonistes semblent un peu caricaturaux.

 

En conclusion

 

C'est un roman non exempt de défauts et de lourdeurs qui nous est proposé donc mais qui reste tout de même sympathique et rapide à lire (je l'ai lu en une soirée !).

 

Lu avec : Gaëlle, Pascale ,  Michel, Mango

 

 

 

Publié dans Romans Français

Commenter cet article

Anis 03/07/2011 22:30



J'ai trouvé, au contraire, qu'il fallait oser faire de la culture un des personnages principaux d'un roman populaire. Et des gens qui l'ont lus parmi ma famille ou mes amis et qui n'ont pas ce
type de culture l'ont dévoré avec gourmandise. C'est bien aussi que les ressentis ne soient pas tous les mêmes par rapport à un livre car cela nourrit la discussion et la réflexion. Et tes
analyses sont toujours intéressantes.



Reveline 04/07/2011 13:49



Oh merci Anis pour le compliment J'essaie toujours d'être sincère dans mes ressentis, c'est tout


En fait, ce n'est pas la culture en tant qu'ingrédient principal qui m'a déplu, c'est la manière dont elle est amenée dans le roman c'est à dire de façon maladroite qui fait qu'on pense, à tort,
que l'auteure prend le lecteur de haut



Frankie 02/07/2011 18:04



J'avais beaucoup aimé Paloma mais pas Renée que j'avais trouvée trop condescendante et comme tu dis, le style est vraiment pompeux.



Reveline 03/07/2011 16:00



L'inverse pour moi, c'est rigolo ! Paloma au départ me faisait songer à une horrible enfant gâtée...



Pascale 01/07/2011 19:48



lecture mitigée pour cette LC, tu l'as lu vite c'est déjà ça, tu n'es pas restée en rade en plein milieu ! j'ai ressenti également des passages pompeux mais dans l'ensemble je peux dire que je
l'ai aimé !


 


 



mango 01/07/2011 13:24



J'ai mis plus de temps que toi à finir ce livre. J'ai un peu peiné à vrai dire  et certains passages m'ont semblé terriblement ennuyeux  et d'autres moins. En fin de compte monavis est
plutôt mitigé et par là même j'ai ressenti de la déception. 



Reveline 01/07/2011 14:10



Je suis globalement d'accord avec toi Mango, certains passages sont soporifiques !



Plaisir des mots 01/07/2011 11:17



Désolé, j'avais oublié de mettre à jour le lien vers ma critique du hérisson...



Reveline 01/07/2011 14:10



Pas de souci