[Challenge de Calypso] « Le soleil des Scorta » de Laurent Gaudé

Publié le par Reveline

9782742760183.jpgEditions Babel
Publié en 2006 ~ 321 pages

La lignée des Scorta est née d'un viol et du péché. Maudite et méprisée, cette famille est guettée par la folie et la pauvreté. A Montepuccio, dans le sud de l'Italie, seul l'éclat de l'argent peut éclipser l'indignité d'une telle naissance. C'est en accédant à l'aisance matérielle que les Scorta pensent éloigner d'eux l'opprobe. Mais si le jugement des hommes finit par ne plus les atteindre, le destin, lui, peut les rattraper. Le temps, cette course interminable du soleil brûlant les terres de Montepuccio, balayera ces existences de labeur et de folie. rnrnA l'histoire de cette famille hors du commun se mêle la confession de sa doyenne, Carmela, qui résonne comme un testament spirituel à destination de la descendance. Pour que ne s'éteigne jamais la fierté, cette force des Scorta.

 

Mon Avis 51784111 p

 

Une saga familiale passionnante qui possède la puissance et la beauté de l’authenticité et des personnages criants de vérité. Les Scorta n’ont rien d’une famille modèle mais leur tumultueuse histoire exalte à la fois la fierté d’un nom, le triomphe des obstacles du destin et l’appartenance à une terre, à un village natal.

Le style est âpre et sensuel, les phrases courtes et sèches.

L'impitoyable soleil des Pouilles est un personnage à part entière de ce roman simple dans ses mots mais intense dans les sentiments des Scorta, ces rugueux croqueurs de soleil. Un roman solaire et tellurique gorgé de la sève des oliviers.

 

Extrait 

 

La chaleur du soleil semblait fendre la terre ; Pas un souffle de vent ne faisait frémir les oliviers. Tout était immobile. Le parfum des collines s'était évanoui. La pierre gémissait de chaleur. Le mois d'août pesait sur le massif du Gargano avec l'assurance d'un seigneur. Il était impossible de croire qu'en ces terres, un jour, il avait pu pleuvoir. Que de l'eau ait irrigué les champs et abreuvé les oliviers. Impossible de croire qu'une vie animale ou végétale ait pu trouver, sous ce ciel sec, de quoi se nourrir. Il était deux heures de l'après -midi, et la terre était condamnée à brûler. Sur un chemin de poussière, un âne avançait lentement. Il suivait chaque courbe de la route, avec résignation. Rien ne venait à bout de son obstination. Ni l'air brûlant qu'il respirait. Ni les rocailles pointues sur lesquelles ses sabots s'abîmaient. Il avançait. Et son chevalier semblait une ombre condamnée à un châtiment antique. L'homme ne bougeait pas. Hébété de chaleur. Laissant à sa monture le soin de les porter tous deux au bout de cette route. La bête s'acquittait de sa tâche avec une volonté sourde qui défiait le jour. Lentement, mètre après mètre, sans avoir la force de presser jamais le pas, l'âne engloutissait les kilomètres.

 

L'Auteur

 

Laurent Gaudé, né le 6 juillet 1972 dans le 14e arrondissement de Paris, est un écrivain français lauréat du Prix Goncourt en 2004 pour son roman Le Soleil des Scorta.

Après une Maîtrise de lettres à l'Université Paris III, pour laquelle il a soutenu un mémoire intitulé Le thème du combat dans la dramaturgie contemporaine française, sous la direction de Michel Corvin (1994), puis un DEA à la même université, pour lequel il a soutenu un mémoire intitulé Le conflit dans le théâtre contemporain, sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac (1998), Laurent Gaudé écrit pour la scène (1999).

Sa première pièce, Combat de possédés, paraît en 1999. Elle sera jouée en Allemagne et lue au Royal National Theatre de Londres. La seconde pièce de Laurent Gaudé, publiée en 2000, est Onysos le Furieux. Il s'agit d'un monologue épique, écrit en seulement 10 jours au printemps 1996. Laurent Gaudé a aussi écrit d'autres pièces de théâtre dont Cendres sur les mains, Médée Kali, ou encore Le Tigre bleu de l'Euphrate.

En 2002, La Mort du roi Tsongor, son deuxième roman, lui vaut d'être cité pour le Prix Goncourt et surtout d'être récompensé par le Prix Goncourt des lycéens et le Prix des libraires. Deux ans plus tard, il remporte le Prix Goncourt avec son roman Le Soleil des Scorta qui sera également un succès de librairie (80 000 exemplaires vendus entre la parution du roman et l'attribution du Prix Goncourt en 2004).

 

Un-mot-des-titres

Publié dans Romans Français

Commenter cet article

Mypianocanta 01/09/2011 17:59



Décidément me voilà encore ici :D Tous vos avis sur ce livre ne m'ont doné qu'une seul idée : le lire ! En tout cas, il colle au thème :)



Reveline 02/09/2011 16:58



Laisse toi succomber ...



calypso 01/09/2011 12:40


Comme toi, je considère le soleil comme un personnage essentiel, donc très bon choix de titre en l'occurrence ! Merci pour ta participation :)


Reveline 01/09/2011 14:59



Tu as bien choisi toi aussi