« Le Roman de l’Etrange inconnu » d’Arthur Ténor

Publié le par Reveline

9782266162876.jpg124 pages, Pocket Jeunesse, 2007

 

Quatrième de couv'

 

Un crime va être commis. Rémy le sait. Il en connaît même l'endroit, le jour et l'heure. Comment ? Grâce au roman que lui a donné un étrange inconnu, un roman dans lequel il peut lire le futur, son futur... Et bientôt, sous ses yeux, quelqu'un se fera tuer. Mais l'avenir est-il vraiment écrit d'avance ? C'est ce que Rémy décide de découvrir...

 

 

 

 

 

 

 

Mon Avis la-complainte-09-copie-1

 

Le Roman de Étrange inconnu d’Arthur Ténor est un court roman jeunesse (124 pages) qui bénéficie d’un style cocasse et dynamique, d’une intrigue sympa qui, hélas, s’essouffle un petit peu vite et qui finit un peu en queue de poisson à ma grande déception car j'attendais une révélation plus fracassante dans les dernières pages.


Les plus du roman : une couverture attractive, des jeunes héros attachants et la découverte du principe de mise en abîme chez le jeune lectorat qui peut-être ne le connaît pas encore. J'ai adoré ce livre dans le livre et ce jeu sur  le brouillage réalité/fiction qui fonctionne bien et occasionne l’intégration de plusieurs niveaux de narration qui donnent un côté ludique à cette lecture.


C’est donc un petit bouquin sympathique même si d’Arthur Ténor, j’ai préféré le très amusant « Voyage extraordinaire au royaume des sept tours » qui me semble plus recherché et abouti. Néanmoins, Arthur Ténor est un auteur dont je lirai d'autres romans (j'en ai repéré quelques-uns qui me font de l'oeil) car j'aime son imaginaire. 

 

Extrait du livre :


Rémy entre dans l'aventure

Deux aventures extraordinaires qui commencent dans la même journée, voilà de quoi exciter un garçon de treize ans bouillonnant d'énergie. Enfin, au moins une, car ce n'est pas parce que Juliette lui a adressé la parole qu'il va sortir avec. Rémy tempère donc son enthousiasme, ce qui n'empêche pas sa mère et son frère de remarquer sa bonne humeur et d'échanger un sourire entendu, comme s'ils devinaient ce qui le met en joie. Quant à son père...
- Alors, cette journée, sympa ? demande-t-il brusquement.
- Mouais, lâche Rémy en guise de réponse. Je vais me prendre une patate en maths, un grand blaireau de troisième m'a fait ma fête, j'ai oublié mes affaires de gym au collège... Mais à part ça, ça baigne !


Son dîner avalé, Rémy se hâte d'aller se coucher pour reprendre la lecture de son roman policier. Avec effarement, il constate que le récit s'est modifié. Le Rémy de fiction, qui assiste à l'enlèvement du corps devant la maison du baron, n'est plus interpellé par l'assassin. L'intrigue se poursuit simplement par l'enquête du commissaire. Les indices et un faisceau de présomptions conduisent la police à penser que le criminel est bien le baron, dont le mobile serait tristement banal : l'argent. Puis le jeune héros Rémy disparaît de l'histoire, comme s'il n'avait eu qu'une importance secondaire. Le récit s'alourdit de fastidieuses descriptions, de monologues sans intérêt. L'enquête finit par s'embourber, et Rémy le lecteur ne voit désespérément pas revenir celui qui l'intéresse le plus dans cette histoire... Rémy le héros !
«À croire que c'est fait exprès !» se dit-il.
Il décide de sauter quelques lignes, puis quel­ques paragraphes. Il survole le texte comme s'il s'agissait d'un traité de physique quantique. Et soudain... Rémy reparaît :

[...] L'empoisonneur, au volant de son véhicule, attendait Rémy à la sortie des cours. Il patienta le temps que le collégien franchisse les grilles de rétablissement sur son V.T.T., puis il sourit, démarra, et se mit à le suivre lentement. [...]


Rémy fronce les sourcils. Il faut qu'il revienne en arrière pour comprendre cet épisode. Il feuillette le livre à rebours, lit des paragraphes entiers, avance, recule, cherche, se perd dans une intrigue toujours plus labyrinthique. Et maintenant, voici qu'il ne retrouve pas ce passage où le tueur file le collégien en voiture. Son agacement est tel que d'un geste rageur, il expédie le livre à l'autre bout de la chambre. Son frère entre à cet instant.

 

L'auteur :

 

Arthur Ténor est né en Auvergne. De sa plume trempée dans ses souvenirs d'enfance, il nous fait voyager dans des univers magiques, hors du temps et du réel. Ses récits se colorent d'aventure, de fantastique et d'humour. Il aime à se définir comme un explorateur de l'imaginaire. Il a déjà publié de nombreux livres pour la jeunesse, comme Né maudit, Les messagères des abysses, La table de feu, Rumeur!, Graine de résistant ou Voyage extraordinaire au royaume des Sept Tours.

 

logo-tenor

 

challenges Magie & Sorcellerie

Publié dans Découvrons un auteur

Commenter cet article

Ellcrys 11/07/2011 08:44



Je ne connais pas du tout l'auteur, mais tu me donne envie de le découvrir. J'ai bien ajouté le lien, pour le challenge. Merci à toi, biz.



Reveline 13/07/2011 13:32



Non, merci à toi ! Biz



Noukette 01/07/2011 23:11



Une chose est sûre, ce livre doit plaire aux jeunes lecteurs ! Je découvre ton blog grâce au RDV de Pimprenelle ! ;-)



pimprenelle 30/06/2011 20:12



J'ai peur d'avoir les mêmes réserves que pour Le livre dont vous êtes la victime. D'ailleurs l'intrigue y ressemble un peu, j'ai l'impression!



Reveline 01/07/2011 14:30



Ah tiens ! tu es la seconde lectrice à me dire cela.



Gaëlle 30/06/2011 12:02



Encore moi puisque j'ai également participé à cette découverte d'un auteur. J'ai lu deux titres : "Le dernier des Templiers" qui m'a semblé également un peu court (124 pages aussi) et
"Le livre
dont vous êtes la victime", plus long et qui m'a bien intéressé. A lire ton commentaire et les extraits, il semble que l'histoire soit un peu calquée sur le titre que tu as choisi "Le roman
de l'étrange inconnu" : là aussi un jeune garçon mène l'enquête, guidé par un livre dont l'histoire change au gré des évènements et où les pages restent collées pour empêcher le jeune héros
d'aller trop vite ... Belle découverte en tout cas.



Reveline 30/06/2011 13:17



Je n'ai pas lu les titres dont tu me parles mais ils ont l'air sympas.



Luna 30/06/2011 08:44



Je ne suis pas certaine que ce soit le genre de livres que j'apprécie...


Tant pis !


 


Merci d'être passée en tout cas :)



Reveline 30/06/2011 13:19



Oh c'est une lecture qui divertit et détend ...