[Partenariat] « Les Royaumes Oubliés, La Séquence de Shandril,1 : Magefeu » de Ed Greenwood

Publié le par Reveline

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv62328963.jpgEditions Milady
Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 283 pages
Temps de lecture : 3 jours
Quatrième de couverture
Shandril, une jeune servante, s'enfuit un jour de l'auberge de la Lune levante, à Hautelune, en compagnie d'une bande d'aventuriers - la Compagnie de la Lance brillante - pour voir le monde et tenter sa chance.
Un dragon mort-vivant va lui compliquer les choses : les sectateurs de ce monstre ont la très mauvaise idée de lui livrer la jeune femme.
Heureusement, elle peut compter sur le secours des chevaliers de Myth Drannor, sur l'hospitalité du seigneur Trystemyne, sur l'affection (pour ne pas dire plus) d'un bel apprenti sorcier.
Mais Shandril sait bien qu'elle devra découvrir son pouvoir ou mourir. Et qu'au bout du compte elle devra revenir à l'auberge et demander d'où elle vient.

Mon Avis la-complainte-09-copie-1

 

 Parlons de l’objet pour commencer. La couverture est vraiment jolie et attractive et le format « poche » favorise une bonne prise en main.

Pour ce qui est du contenu en lui-même, j’ai trouvé l’immersion dans l’univers d’Ed Greenwood particulièrement ardue et pour cause puisque le lecteur est plongé illico dans le cœur d’un récit complexe, peuplé de nombreux personnages, grouillant de créatures en tout genres, nourri d’enjeux politiques dont il ne sait rien. Les premiers chapitres égarent le lecteur dans ses incompréhensions et ses questionnements. Et cela s’explique très facilement par le fait qu’il faille lire les autres cycles composant Les Royaumes oubliés pour savoir de quoi il retourne et resituer enjeux et personnages. Le « flou » dans lequel nous laisse l’auteur est donc imputable à la méconnaissance du lecteur et non pas au roman en lui-même. Ce dernier est même plutôt sympathique à lire malgré quelques bémols : 

  •  Le lecteur manque de points de repères car aucun rappel n’est fait de la mythologie, de la politique, ni même des enjeux en cours dans les royaumes que les personnages traversent. Seule une carte au début du livre permet de se situer.
  •  Pas de réelle intrigue, ni de réels enjeux.
  •  Des événements qui s’enchainent trop vite.
  • Des personnages sympathiques (surtout Elminster, le magicien) mais manquant de nuances. Les gentils sont très gentils et les méchants très méchants.
  • Une héroïne, Shandril, qui passe son temps à pleurer et à éclater en sanglots. D’ailleurs nos deux « héros » doivent sans cesse être secourus.
  • Une histoire d’amour précipitée à laquelle on ne croit pas. Sans oublier les dialogues « guimauve » entre nos deux tourtereaux. D’ailleurs, en parlant de dialogues, je les aie trouvés un peu bizarres dans ce roman. Est-ce un souci de traduction ou les dialogues sont-ils « décalés » ? Parfois les personnages semblent répondre à côté de ce qu’on leur demande !
  • Le style d’Ed Greenwood est plat
  • Nos héros s’engagent toujours dans des combats désespérés et s’en sortent toujours comme une fleur ! Pratiquement jamais de morts ni de graves blessures et quand il y en a elles guérissent en un tour de main ! Cela manque un peu de crédibilité. 

Il y a quand même des points positifs pour venir contrebalancer un peu mon opinion :


  • Un univers riche et fourni en personnages intéressants et en créatures malfaisantes.
  • De l’action non-stop. Mais une action « éclatée » entre diverses factions de personnages, ce qui fait qu’il y a toujours un endroit où l’on se bat dans ces royaumes.
  • Beaucoup de magie, d’effets sons et lumières dans les combats
  • De l’humour surtout grâce à Elminster.
  • Une bonne utilisation des dragons avec une idée assez originale.
  • Les Ménestrels, chargés de veiller sur l’instruction et la culture.

 

En conclusion, « Magefeu » est un récit fantasy plaisant mais pas extraordinaire.

Si ma lecture manquât, certes, de connivence avec les us et coutumes de l’univers créé par Greenwood et Salvatore, elle n’en fut pas pour autant désagréable, au contraire, elle m’a même donnée envie de lire les autres cycles de cette saga pour découvrir plus avant ces Royaumes Oubliés.

 

Je remercie beaucoup logo liv etLogo_Milady.jpg pour ce partenariat.

 

 

challenges Magie & Sorcellerie

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article