[LC] « A comme association, T1, La pâle lumière des ténèbres » d’Erik L’Homme

Publié le par Reveline

59708365 p


153 pages, Gallimard, HORS SER LITTER, (octobre 2010)


Plaisir de lecture 51784111 p


Présentation de l’éditeur


Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !

 

Mon Avis

 

Le roman d'Erik L'Homme a un peu les défauts de ses qualités.

 

Espiègle et facétieux, volontiers ironique :

 

« Je n’aime pas le lycée. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact. Ce que je n’aime pas, c’est l’obligation d’y aller. Devoir rendre sa vie compatible avec les horaires de l’administration scolaire, voilà qui rapetisse l’exploit du saumon remontant les torrents !

Des millions d’années d’évolution pour en arriver là : se rassembler en troupeau à l’appel d’une sonnerie ! Se couler dans un moule conçu pour tout le monde et donc personne, s’obliger à des efforts surhumains comme se lever avant le soleil et (pire) essayer de ne pas s’endormir pendant le cours de maths, en échange de bonnes notes sur un carnet censé plaire aux parents (je parle de ceux des autres) ! ».


La recherche permanente du bon mot alourdit considérablement l'écriture et la condamne à paraître parfois forcée.


Mais Jasper est un héros décontracté à la personnalité attachante et décalée qu'on prend plaisir à suivre dans ses missions paranormales.

 

S'il lorgne un peu du côté de Harry Potter en mettant en scène la magie, le roman exalte cependant d'autres formes de sorts, comme la magie végétale  :

 

« On peut utiliser les plantes de plusieurs manières, en poudre ou en décoction par exemple, mais le sort d’illusion que j’ai en tête réclame de la fumée. En même temps que les plantes se consument dans mon brasero, je prononce les mots qui activeront leurs pouvoirs, définiront l’objectif et leur donneront l’envie de m’aider à le réaliser ». 

 

Ou la magie des pierres prècieuses :

 

« Les diamants affaiblissent les énergies agressives. Le jade aide son porteur à récupérer rapidement d’une fatigue soudaine. Bien sûr, il faut activer les pierres par un sort préalable, sinon elles n’existent qu’en termes de potentiel. Elles restent au simple niveau du symbole, celui dont s’accommodent les gens ».

 

Mais le roman se rapproche surtout de Tolkien et des jeux de rôle des années 90 tels que Donjons & Dragons : 

 

« Partant de là, j’ai cherché quel était le langage que le monde avait l’habitude d’entendre avant d’être, comment dire, désactivé par les hommes. J’ai découvert que c’était celui des Elfes, partis en exil vers les Havres Gris.

Le haut-elfique »

 

A noter que le rythme fluide, rapide et amusant fait du premier tome d'A comme Association un roman léger et divertissant qui se lit d'une traite, le sourire accroché aux lèvres.


Un roman bien trop court cependant pour ne pas être frustrant. On en voudrait encore tant on passe un très bon moment de lecture.

 

Lecture commune organisé par Ellana chez  logo liv

 

D'autres avis chez

 

Ellana
Ewatoppno
Niënor
sevmarguerite
Desirdelire
Delcyfaro
Gentiane
Luthien
nanet
LaetiChOùuxx
SophieLJ
Mimipouss
Bambi_slaughter
TheChouille
100choses

 

challenges Magie & SorcellerieCette lecture s'intègre dans le Challenge Magie et Sorcellerie Littéraires organisé par Anne Sophie et Ellcrys

 


 

fangsaddict2j


 

 


Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Pholi 15/05/2011 13:09



:) C'est vrai que Jasper a un côté décalé qui fait bien rire ! Ce qui m'a aussi plut c'est qu'il reste un adolescent normal... en fait non ^^


J'ai adoré comme toi les descriptions des sorts, plus développé qu'un simple coup de baguette comme Harry Potter!


Je comprends comment tu dis "la recherche permanente du bon mot alourdie considérablement l'écriture et la condamne à paraître parfois forcée." mais personellement pendant ma lecture je n'ai pas
ressenti ça ! Au contraire, j'ai plus trouvé que c'était une écriture pas prise totalement au sérieux... ;)


Merci d'avoir participé à la LC, Ellana.



Reveline 15/05/2011 18:34



Merci de partager ton ressenti avec moi !



100choses 27/04/2011 19:38



Personnellement, je n'ai vu aucun point commun avec HP, c'est intéressant de te voir le souligner.


Je suis bien d'accord, on voudrait que ce soit plus long! Enfin bon, ce livre nous offre un vrai bon moment de détente et c'est le principal!



Reveline 28/04/2011 13:52



Oui c'est l'essentiel



thechouille 27/04/2011 11:13



ravie que cette lecture détente t'ai plu à toi aussi. C'est vrai que le livre est un peu court, mais c'est pour mieux plonger dans le tome 2 :D



Reveline 27/04/2011 13:13



Exactement



SophieLJ 25/04/2011 20:04



J'ai apprécié cette façon dont Jasper fait de la magie, ça change. Cette lecture m'a beaucoup
plu.



y 26/04/2011 13:46



A moi aussi



nanet 25/04/2011 18:36



Une multitude de références, effectivement, depuis la rue Horla, et passant par l'horrible Ewilan ^^  mais, comme tu le dis, c'est trop court. Je suis un peu restée sur ma faim. Heureusement
que la suite m'attend...


Biz



Reveline 26/04/2011 13:47



Oui, heureusement !