[LC] « Raison et Sentiments » de Jane Austen

Publié le par Reveline

Raison et sentimentsEditions Archipoche, publié en 2006 ~ 443 pages
Quatrième de couverture
Raison et sentiments sont joués par deux sueurs, Elinor et Marianne Dashwood. Elinor représente la raison, Marianne le sentiment. La raison a raison de l'imprudence du sentiment, que la trahison du beau et lâche Willoughby, dernier séducteur du XVIIIè siècle, rendra raisonnable à la fin. Mais que Marianne est belle quand elle tombe dans les collines, un jour de pluie et de vent.
Mon Avis 51784111 p

Ce premier roman de la romancière anglaise est incontestablement  inférieur au divin « Orgueil & Préjugés ».

 

Il est beaucoup question d’argent, de convenances, et bien sûr d’amour dans ce roman qui illustre à merveille la mesquinerie  et l'hypocrisie ordinaires ayant cours dans la bonne socièté du 19ième siècle.


La plume de Jane Austen, si elle s’embarrasse parfois de phrases un peu alambiquées, demeure délicieusement ironique et vitriolée pour égratigner son milieu, ses contemporains et leurs mœurs.


Critique de la passion, éloge de la raison, Jane Austen met en concurrence deux sœurs, deux caractères et surtout deux façons différentes d’aimer d’où le titre. L’intrigue traite presque exclusivement de tourments amoureux, chacune des sœurs éprouvant les affres de l’amour déçu, mais aussi comme à l’accoutumée des obstacles sociaux et financiers qui forment les noirs cortèges des amours Austeniennes. Comme d’habitude, elle avance à coups de malentendus et à grands renforts de quiproquos (parfois comiques) qui trouvent explication à la toute fin du roman.


Elinor, pour attachante qu’elle soit (beaucoup plus que sa sœur Marianne, très agaçante mais qui deviendra plus sympathique en gagnant sagesse et raison au fil des pages), est un personnage moins réussi que Liz Bennett à mes yeux. En ce sens où elle suscite moins l’empathie et l’identification qu’Elizabeth. Là où Liz est lucide et sincère, Elinor me semble parfois un peu hypocrite et méprisante (moins qu’Emma tout de même dans le roman éponyme). Edward est un personnage masculin touchant bien qu’un peu tiède (on le voit bizarrement assez peu, il est plus présent dans les pensées des autres protagonistes, que dans l’action du roman), l’inconstant et beau Willoughby est un homme que l’on adorera détester mais le personnage masculin le plus réussi et émouvant est sans conteste le colonel Brandon (bien plus charismatique et profond qu’Edward et Willoughby réunis !). Parmi les personnages secondaires, on remarquera l'amusante Mrs Jennings, curieuse invétérée à l’amitié envahissante, mais au fond très gentille et généreuse, l'hilarant pingre maladif, John Dashwood, qui se laisse dominer par sa femme sans s’en apercevoir tout en se donnant des airs supèrieurs,  on trouvera également l’acariâtre belle-mère qui ne rêve que d’une bru richissime et l’habituel essaim de pestes et de rivales des héroïnes, sources de leurs maux.


Hélas le rythme du roman est branché sur courant alternatif, des moments forts certes mais aussi beaucoup de temps faibles où l’on s’ennuie. Le roman traîne un peu en longueur en s'attardant sur des considérations psychologiques portant sur les soeurs Dashwood ou sur les discussions interminables entre les personnages.


Pour peu qu’on ait déjà lu Jane Austen, on se trouvera en terrain connu et rassuré par le schéma habituel de la grande dame dans la construction de son roman. Peu de surprises donc et pas de révélations fracassantes mais c’est toujours un plaisir que de se (re) plonger dans l’univers si plein de finesse, d'ironie et de romantisme de Jane Austen.

Les chroniques des autres participants :  Cynthia, Soukee, Frankie, Mélusine

Publié dans Romans Etrangers

Commenter cet article

ANTONI 12/10/2011 12:57



Salut Reveline, c'est un plaisir de te recroiser par le biais d'une lecture britannique. Pour ma part, c'était ma première incursion dans l'univers de Jane Austen. Essai peu concluant. Je partage
ton point de vue sur le manque de "mordant" de cette oeuvre. Je lirai prochainement Persuasion voire Orgueil et Préjugés pour me faire une autre opinion, j'espère. En attendant ce moment, je me
suis permis d'ajouter un lien vers ton article dans celui que j'ai rédigé. Dès lors, je t'invite, si tu le souhaites, à passer voir cela sur mon blog et à me dire, le cas échéant, ce que tu en
penses.


Bon après-midi Reveline et à bientôt, j'espère.



Reveline 13/10/2011 14:54



Merci ANTONI, c'est toujours un plaisir d'avoir ta visite.


Pas de souci pour le lien de mon article. C'est un plaisir. Je passe dès que je peux lire ton avis sur ce roman.


Amicalement.



Luna 01/10/2011 13:04



J'ai du mal avec Jane Austen et ce, depuis toujours... alors là, pour ne pas être passé, le livre n'est pas passé du tout ! C'est dommage parce que l'histoire est bien, mais y'a vraiment trop de
chichis pour moi dans l'histoire, que ce soit dans le texte comme dans la façon de faire des personnages. Dommage !
Par contre je n'ai pas vu le film du même nom, peut-être que j'apprécierai plus l'histoire... *ne perd pas espoir*



Reveline 02/10/2011 15:48



Mouais, le film ne m'a trop emballée, trop long et manque de rythme. En plus, Elinor est interprétée par Emma Thompson - grande actrice - mais deux fois trop âgée pour le rôle ! Reste K. Winslet
et Hugh Grant.


Plus je lis Austen et plus je me rends compte que le seul roman qui m'a vraiment fait vibrer est Orgueil et préjugés.



Frankie 17/08/2011 22:15



C'est vrai que c'est longuet et que les personnages masculins sont bien en retrait (même le colonel Brandon que j'ai trouvé touchant mais sans plus). Bref, pas le meilleur Jane Austen à mes yeux
même si sa plume est parfois ironique et mordante.



Reveline 18/08/2011 15:06



Oui, c'est exactement ça. Merci de ton passage Frankie !



Cynthia 16/08/2011 21:43



Je pense qu'"Orgueil et préjugés" me marquera plus pour ses personnages volontaires (Elizabeth Bennett a incontestablement plus de personnalité et aucun personnage masculin n'avait le charisme de
Darcy :() J'ai moi aussi déploré certaines longueurs sur les états d'âme des 2 soeurs.


Une légère déception mais aucun regret ! Merci pour cette LC ;)



Reveline 17/08/2011 14:18



Tu as tout résumé à la perfection ! Non, merci à toi de l'avoir organisée



Mélusine 15/08/2011 11:56



"courant alteratif", le mot est très bien choisi.J'ai aussi trouvé que c'était un peu inégal.


Merci pour la LC!