Riordan, Rick - Percy Jackson, Tome 2 : La Mer des Monstres

Publié le par Reveline

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv8447045.jpgRiordan, Rick - Percy Jackson, Tome 2 : La Mer des Monstres

Editions Albin Michel (Wiz)
Publié en 2007 ~ 313 pages
Quatrième de couv'
Etre le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ? Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment... Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

Plaisir de lecture 51784111 p

 

Mon Avis

 

Quel bonheur de retrouver Percy et ses compagnons toujours fidéles à eux-mêmes dans des aventures encore plus trépidantes que les premières.  Mine de rien, je me suis attachée à cet adolescent de treize ans plein d'humour, de décontraction et d'ironie qui a toujours le mot pour rire et un indéniable sens de la formule et de l'à-propos. Ainsi qu'à Grover son meilleur ami, le satyre débrouillard. D'autant qu'un nouveau personnage bien sympathique et attachant fait son apparition : Tyson.

 

Autant dire que je n'ai eu aucun mal à renouer avec l'univers de Percy. Truculence et fantaisie sont au rendez-vous de ce second tome où Percy retrace à sa manière l'odyssée d'Ulysse accompagné de ses compagnons afin de trouver La Toison d'or comme le fit Jason et surtout de délivrer l'irrésistible Grover - Pénélope !!!!

 

Débordant d'inventivité, ce second tome sait se renouveler avec brio en continuant d'utiliser intelligemment les références de la mythologie grecque et ses acteurs principaux en les faisant évoluer dans notre monde contemporain. Les contrastes entre la légende et la réalité de notre société sont hilarants comme par exemple dans l'épisode du taxi des trois soeurs grises, de la partie de ballon prisonnier ou bien encore chez la fameuse C.C.

Le style de Riordan, bien que très simple, est terriblement vivant et dynamique. Aucun temps mort ne laisse de répit au lecteur qui ne peut se résoudre à fermer le bouquin, surtout grâce à la drôlerie et l'efficacité des titres des chapitres qui poussent  à en lire toujours davantage.


Bien sûr les comparaisons avec Harry Potter sont inévitables, l'oeuvre a semble-t-il inspiré Riordan. Mais tout cela reste dans les limites du raisonnable et ne nuit en rien au grand plaisir de cette lecture. Surtout que cette fois ma lecture ne fut pas influencée par le visionnage du film comme ce fut le cas pour Le Voleur de Foudre. Rien n'est venu brider mon imaginaire et ce fut un vrai régal ! D'autant que la fin très surprenante laisse augurer du meilleur pour la suite !

Publié dans Roman Jeunesse

Commenter cet article