Orwell, George - 1984

Publié le par Reveline






51GV00bwN5L
Orwell, George - 1984

Plaisir de lecture 56542049


Ce roman d'anticipation se déroule, à       Londres, capitale de la première région aérienne de l’Océania, puissance mondiale        avec Eurasia et Estasia. Ces trois empires sont constamment en guerre. Oceania a connu        plusieurs révolutions depuis 30 ans et également un conflit atomique.

Océania  vit sous une dictature. Le Parti unique est        commandé par un chef invisible dont les portraits sont partout : Big Brother. Ce dernier surveille cependant les moindres faits et gestes de chacun,        d'où le slogan « Big Brother is watching you !» (Big Brother vous regarde),        qui symbolise le régime.

Trois slogans        régissent cet univers : " La guerre c’est la paix ", " La        liberté c’est l’esclavage ", " L’ignorance c’est la        force " ; quatre ministères l’organisent – Vérité, Paix, Amour,       Abondance -, et la population est répartie en trois classes – le Parti intérieur        (les dirigeants), le Parti extérieur (les subalternes), les prolétaires (les ouvriers et        les travailleurs vivant dans les taudis).

 

Winston Smith, le        personnage principal du roman , travaille au ministère de la Vérité. Il a pour tâche        de retoucher les journaux déjà parus pour corriger les        erreurs du Parti ou de son leader, Big Brother. Car le Parti ne se trompe jamais. Une fois        l'Histoire réécrite, les erreurs ayant été gommées, on a donc la certitude        qu’elles n’ont jamais existé

 

Le roman se déroule        en trois temps: la lente marginalisation de Winston, qui devient progressivement       "criminel par la pensée", "rebelle aux politiques du Parti", son       aventure amoureuse avec une jeune femme, Julia. Winston Smith et       Julia tentent de s'aimer, mais cette forme de résistance se heurte à l'énigmatique        O'Brien, l’un des espions du régime.   

 

Finalement Winston        est        arrêté et torturé avant d’être remis en liberté, totalement brisé. « Dans       cette contre-utopie cinglante, Orwell propose une réflexion sur la ruine de l’homme        par la confiscation de la pensée et la prolifération de la technocratie ».

 

Chloé  de Soligny

 

Extrait du roman

 

De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. Big Brother vous regarde, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée.



  • Poche: 438 pages
  • Editeur : Gallimard (16 novembre 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 207036822X
  • ISBN-13: 978-2070368228


Mon avis

 

INCONTOURNABLE ! Un roman aussi envoûtant que dérangeant, aussi émouvant qu'effrayant !  Un très grand livre qui n'a de fiction que le nom tant la société que nous dépeint le grand visionnaire qu'est George Orwell semble plausible, tant la réalité montrée avec un luxe atroce de détails semble dangereusement proche de notre réalité. Pas besoin de se forcer beaucoup pour imaginer ce monde tombé sous la domination de Big Brother à l'heure où les plus absurdes et abjectes TV-Reality fleurissent sur nos écrans et où les systémes de surveillance se multiplient. Combien de fois n'avons nous pas l'impression de n'être qu'un numèro sans réalité tangible dans notre socièté. C'est ce terrible abrutissement des masses, cette dépersonalisation latente des êtres humains, cette uniformisation de la pensée pour aboutir à la pensée unique, et ce, quels que soient les moyens à employer pour y parvenir, tortures et humiliations comprises.
Tout le monde devrait avoir lu au moins une fois ce chef-d'oeuvre d'anticipation qui fait froid dans le dos, histoire de savoir à quoi s'en tenir ...... Si un jour; pas si lointain, la réalité venait à dépasser la fiction......

 

Pour aller plus loin


L'origine de 1984 est connue : militant de gauche violemment opposé à la dictature soviétique, George Orwell s'est inspiré de Staline pour en faire son "Big Brother", figure du dictateur absolu et du fonctionnement de l'URSS des années trente pour dépeindre la société totalitaire ultime. Mais Orwell n'oublie pas de souligner que les super-puissances adverses sont elles aussi des dictatures...   

Ce qui fait la force du roman, outre son thème, c'est la richesse des personnages, qu'il s'agisse du couple qui se forme, malgré la morale étroite du Parti, ou même du policier en chef qui traque les déviants, ex-opposant lui-même, passé dans les rangs du pouvoir... C'est aussi cette "novlangue", affadie et trompeuse, destinée aux "proles", et ces formules de propagande ("L'ignorance, c'est la force") scandées par des foules fanatisées et manipulées.   

1984 est un livre-phare, apologie de la liberté d'expression contre toutes les dérives, y compris celles des sociétés démocratiques. --Stéphane Nicot  

 




Publié dans Anticipation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article