[LC] « Les chroniques de MacKayla Lane, 3, Fièvre faë » de Karen Marie Moning

Publié le par Reveline

couv55452167Edition J'ai Lu, 2010, 469p.

 

Quatrième de couv'

 

Cette fois, Mac a définitivement changé et n’a plus rien à voir avec la jeune fille glamour et évaporée qui est arrivée à Dublin. Elle est devenue un élément à part entière du jeu mortel en train de se dérouler dans les ombres des rues de la ville. Elle peut trouver ce que recherchent à la fois les fae et les humains , le livre noir, Le Sinsar Dubh, qui corrompt tous ceux qui le touchent. Mais Mac découvre bientôt que la situation est encore pire que ce qu’elle croyait. Cernée par la trahison, elle ne peut distinguer ses alliés de ses ennemis et elle n’est certaine que d’une seule chose : Halloween approche et son temps est compté.

 

Mon Avis la-complainte-09-copie-1

 

Mon plaisir de lecture fut quelque peu annihilé par la résurgence des plus gros défauts du tome un : le bavardage incessant de MacKayla, une concentration suspecte de testostérone autour de l’héroïne, à croire que quand on a pas d’idées on rajoute des mecs beaux et sexy en veux-tu en voilà pour servir de bouche-trous et on affaiblit une intrigue qui partait bien pourtant.

Le personnage de Christian – comme d’autres –  en est l’exemple parfait. Intéressant mais sous développé à part dans deux scènes, à quoi sert-il ? J’attendais plus du personnage.


Les premières pages du roman, récapitulatives des deux tomes précédents, sont assez ennuyeuses. Cela s’arrange ensuite. Des moments d’action, d’humour et de tension. De la noirceur, des échanges épicés avec Barrons, dont l’auteure joue avec brio de l’ambigüité dans ce tome, des révélations et des réponses à certaines de nos interrogations. Tous les ingrédients étaient réunis pour passer un très bon moment. Oui, mais voilà ce ne fut pas vraiment le cas. La fin de ce tome est ridicule et indigne de la saga et surtout du personnage de MacKayla.

Mac, que je commençais à bien apprécier dans ce tome, de par son évolution psychologique, sa nouvelle maturité, sa malice et ses prises d’initiatives, est utilisée comme un bout de viande que se dispute des chiens  (enfin là en l'occurence ce sont des hommes) par Karen Marie Moning tout le long du roman mais surtout lors de l’indigente fin qui rabaisse un personnage qui ne le mérite pas, ce qui gâche la bonne impression d’ensemble.

Je rajouterai aussi que trop de V’lane tue le V’lane. Tous leurs moments « Harlequin » m’ont vraiment semblés indigestes comme cela avait déjà été le cas dans le premier tome. Leur duo, pourtant prometteur, est constamment entâché par le côté érotico-lourdingue, grande spécialité de l'auteure et les scènes intéressantes qu'ils partagent en deviennent agaçantes. Dans la même veine, je préfère largement les moments d'affrontement sensuel entre Mac et Barrons, où le jeu de l'attraction-répulsion est bien plus subtilement mis en scène. Comme quoi, les instants de séduction peuvent être classieux quand on veut.


KMM reste fidèle à son style simple mais disert même si je dois souligner quelques bonnes réparties dans les dialogues.


On m’avait dit que ce troisième tome était le meilleur de la saga, d’un point de vue enrichissement de l’univers de la série, peut-être, mais niveau atmosphère, il me parait moins bon que le second tome et égal au tout premier (que je n’avais pas vraiment apprécié). La frustration vient d’ailleurs du fait qu’il aurait sans doute pu être bien meilleur en se concentrant davantage sur son intrigue (plutôt prenante), l’univers faë (vu sous d'autres aspects qu'érotiques), et en laissant tomber tous ces blablas, ces redites, cette pseudo tension sexuelle entre les personnages (enfin surtout entre Mac et V'lane) et surtout cette fin carrément idiote.

 

Au final, j’ai beaucoup aimé les nouveaux développements de l’intrigue qui prend de l’épaisseur et de la noirceur dans ce tome ainsi que l'amorçe apocalyptique des derniers chapitres, mais pas tous les à-côtés vulgaires (voire pornos) (cf. les « rencontres » V’lane/Mac ou bien encore la fin du bouquin aussi saugrenue que trash) du scénario qui n’apportent rien à l’histoire, si ce n’est de baisser le niveau général de la série.


J’ai parfois l’impression que pour l’auteure, il y a un quota de vulgarité  qu’elle se forçe à respecter dans chaque tome. C'est dommage vraiment car l'intrigue est intéressante mais je n'ai pas réussi à faire abstraction du fait que MacKayla soit traité injustement comme un objet sexuel, ce qui m'aurait permis d'apprécier sans doute ce troisième tome et si ce n'était l'envie qui est la mienne de connaitre l'issue de la guerre entre humains et faës et la véritable nature de Barrons (j'ai une idée à ce sujet d'ailleurs), je laisserai tomber illico cette saga trop racoleuse à mon goût.

 

Je vais sans doute passer pour une puritaine ou une féministe, ce que je ne suis ni l'une ni l'autre, mais depuis le premier tome je trouve cette série dégradante pour l'image de la femme. Soit Mac passe pour une ravissante idiote, superficielle et écervelée, soit pour un bout de viande dénué de libre arbitre. Mais dans ce tome, c'est vraiment le pompom ! La fin est vraiment ignoble et choquante. Et je suis étonnée que les lectrices puissent la cautionner (c'est quand même un VIOL !) et que les ligues de vertu américaines ne soient pas montées au crêneau à la sortie du bouquin.

 

 

challenges Magie & Sorcellerie

 

Publié dans Bit -Lit

Commenter cet article

Luna 10/09/2012 11:42


J'ai été très étonnée de la dernière scène : je ne m'attendais pas du tout à ça ! Mais les révélations qui y sont faites me donnent envie de me ruer sur le tome suivant ;)

Cajou 31/08/2011 22:57



Oula, ça c'est un vraicoup de gueule =D


Moi ça m'arrange, parce que, du coup, ça fait une saga bit lit que je supprime de ma Wish et ça m'arrange bien parce que je n'arrive pas à choisir celle que je vais lire (Bones, Georgina, Eric,
etc. etc.)


Au plaisir de te lire ^^



Reveline 01/09/2011 14:54



et encore je me suis retenue, hein !



Mypianocanta 31/08/2011 20:19



Ouhlà je te trouve un peu sévère. Je n'ai pas du tout ressenti les choses comme toi et hormis la fin qui est vraiment horrible (là on est d'accord) je trouve que les moments avec V'lane sont au
contraire comem des bulles plus légères dans la tension croissante de l'intrigue. Et Mac prend vraiment les choses en main (d'où le fait que la fin semble encore plus dramatique d'ailleurs). Bon
j'espère que tu préfereras le tome suivant.



Reveline 01/09/2011 14:53



Sévère ? Non. J'aurai pu l'être davantage. J'ai aseptisé ma chronique parce que la première version était violente envers le roman (je voulais lui mettre une seule étoile au début). Je ne sais
pas encore si je lirai le tome suivant.



Yumiko 31/08/2011 20:04



C'est drôle, j'ai adoré ce bouquin et pourtant je suis d'accord avec la plupart de tes remarques. J'ai aussi trouvé que V'lan était trop présent dans ce tome. Espérons que le suivant te plaira
davantage :)



Reveline 01/09/2011 14:51



Ah ben je me sens moins seule là Je ne sais pas encore si je lirai le 4 J'ai peur que ça continue dans la lignée du 3



Frankie 31/08/2011 19:18



C'est vrai que la fin est choquante mais les créatures qui violent sont le Mal incarné et je n'ai pas été outrée. Pour Mac, elle est loin de l'écervelée du début justement, pendant tout le tome 3
on la voit devenir pratiquement une guerrière, une femme forte (même si apparemment ça ne sert pas à grand chose pour la fin !). J'ai en ce qui me concerne beaucoup aimé ce tome 3 et j'ai hâte de
savoir dans le 4 comment tout va se régler !



Reveline 01/09/2011 14:50



Plus que le viol par trois salopards, ce qui me choque encore plus c'est la réaction que l'auteure prête à MacKayla qui me révulse, elle la décrit comme extatique, se comportant comme une chienne
(désolée pour la vulgarité) et EN REDEMANDANT ! Pour avoir côtoyé des femmes agressées sexuellement, rares sont celles qui encouragent leurs agresseurs et en redemandent ! Je trouve cette fin
aussi ignoble que dangereuse car elle diffuse un message intolérable envers le viol.