[LC] « Le Déchronologue » de Stéphane Beauverger

Publié le par Reveline

couv15612163Editions Folio (SF)
Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 560 pages
Quatrième de couverture
Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles, Leur arme: le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps. Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l'impensable: un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort! Lorsque des personnages hauts en couleur, au verbe fleuri ou au rugueux parler des îles, croisent objets et intrus venus du futur, un souffle picaresque et original confronte le récit d'aventures maritimes à la science-fiction. De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l'Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps. Car avec eux, on sait: qu'importe de vaincre ou de sombrer, puisque l'important est de se battre!
Mon Avis 51784111 p

Le « Déchronologue » est un roman exigeant à tous points de vue, vocabulaire, histoire, géographie, politique, religion. Truffé de termes marins et d’argot du 17ième, le livre repose sur une idée géniale formidablement traitée et développée par Stéphane Beauverger : mélanger flibusterie et perturbations temporelles.


L’audacieuse déconstruction du récit offre une plus-value certaine à une écriture superbe, forte, brutale, trempée d’embruns, poisseuse de sueur, de sang et de larmes mais rend aussi cette lecture fastidieuse. De rupture temporelle en boucles narratives, cet étrange roman de science-fiction n'évite pas les longueurs et perd le lecteur dans une sarabande d’aventures décousues.  Moi-même, j'ai l'impression d'être passée à côté de pas mal de choses et de ne pas avoir obtenu de réponses à toutes mes questions.

 

Long à lire, un peu répétitif et hautement difficile à comprendre, ce roman mérite tout de même le détour et qu’on s’accroche fermement aux bastingages glissants de son intrigue tourbillonnante. 


En résumé, je ne peux nier qu'il s'agit là d'un très bon roman mais très difficile d'accès et long, long, si long à lire, qui vaut surtout pour l'utilisation grandiose de son excellente idée de départ.

 

Les autres avis :

 Aaliz
Angelebb
Kactusss
Marmotte
Miss Spooky Muffin
Plumeline
Ptitetrolle

Shaya

 


Publié dans Science-Fiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aaliz 02/10/2011 23:22



Je partage ton avis . Je l'ai trouvé très long aussi et j'ai été soulagée d'arriver à la fin. J'ai été très gênée par le chapitrage dans le désordre et j'ai trouvé le côté SF beaucoup trop léger
à mon goût. Trop de frustration et de déception pour moi.



Reveline 04/10/2011 14:50



Comme je ne suis pas experte en SF, je ne peux émettre un avis trop poussé sur le contenu, après c'est que c'est plus fantastique que SF, il me semble.



Marmotte 02/10/2011 18:21



C'est vrai qu'il est assez long, mais ça ne m'a pas dérangée sur le moment, même si retrospectivement, certaines scènes gagneraient certainement à être écourtées^^ Pour le reste je partage ton
avis :)



Miss Spooky Muffin 30/09/2011 23:58



Belle description du style de l'auteur, c'est vrai que c'est très bien écrit et qu'on s'y croirait, mais j'ai vraiment été décue par le manque de réponse et le flou de la fin. C'est un bon roman
de pirates mais il lui manque quelque chose pour être un bon roman de SF pour moi !



Reveline 02/10/2011 15:49



Merci ! Oui, c'est vrai que la fin est frustrante, beaucoup de questions sans réponses !



Iluze 30/09/2011 15:27



Dommage pour la longueur ! Elle ne m'a pas dérangée mais je n'aurais pas dit non à un roman plus court.



Reveline 01/10/2011 14:08



Moi de même