[LC] « La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio

Publié le par Reveline

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv42223982.jpg

« La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio

Editions Folio (SF )

Publié en 2007 ~ Langue : Française ~ 700 pages

Temps de lecture : abandonné

Plaisir de lecture : Non-noté 

Synopsis

" Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu'en Extrême-Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueules, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte : l'Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l'ultime. "

 

Cela m’arrive extrêmement rarement mais j’ai abandonné au bout de 300 pages pour cause d’ennui profond. En fait, je m’attendais à tout autre chose en ouvrant ce roman. On me l’avait vanté en tant qu’œuvre hybride entre SF et Fantasy mais c’est surtout l’aspect SF qui est prépondérant ici.

A sa décharge, le roman possède une écriture poétique et originale semée de néologismes et de lyrisme – c’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’ont fait longuement hésiter à ne pas poursuivre ma lecture, ça et le fait que certains personnages sont attachants et que j’aurai voulu savoir ce qui allait se passer pour eux.

Eriger le vent en personnage principal tout en le déifiant comme le fait Alain Damasio était une idée magnifique. Ce qui l’est moins hélas c’est que de fait les enjeux dont se parent le roman, à savoir remonter en contre-courant jusqu’à la source du vent pour en trouver l’origine et peut-être le moyen de le faire souffler moins violemment, m’ont semblés être peu palpitants voire trop absurdes pour réussir à me tenir en haleine pendant plus de 700 pages ! Voir des êtres humains lutter au sol en tirant des traineaux pour progresser contre le vent pendant des pages et des pages (alors que des moyens de locomotion autrement plus confortables et rapides existent pour mener à bien leur quête) est quand même assez ridicule (là c'est mon côté logique qui parle je crois). Et si l’intrigue comporte de jolies idées, passées les cents premières pages qui nous emportent et nous coupent la respiration par leur intensité, l’intrigue s’essouffle et le roman devient plat, bavard et ennuyeux sans réellement d’action ou de péripéties et l’on s’ennuie. Tandis que les pages s’alourdissent de digressions méta-philo-poétiques sur le vent et son origine, le lecteur, lui, sent ses paupières s’alourdirent de concert mais de sommeil.

Le fait que chaque changement de narrateur soit indiqué par un signe cabalistique était une bonne idée à la base mais lorsqu’il y a autant de personnages que dans ce roman-ci, cela devient très vite confus pour le lecteur de savoir qui est qui et qui s’exprime. Très rapidement, j’en ai eu assez de retourner à chaque fois au début du livre pour identifier le locuteur et très vite je me suis retrouvée perdue parmi la multitude des personnages.

Bref, une grosse déception pour moi. 

Les avis des autres participants : Julien le Naufragé, pimousse4783CraklouJulieblack

Publié dans Science-Fiction

Commenter cet article

folie-des-livres 23/12/2011 18:29


C'est sympa de lire un avis contraire au mien. Je suis d'accord sur un point : j'ai aussi eu un peu de mal avec les passages métaphoriques et philosophiques.

Julien le Naufragé 19/12/2011 16:32


Y'a pas de soucis. Je vois pas pourquoi je devrais imposer mes goûts. J'aime à partager ce que j'aime... mais de là à dire "ce que je pense est la vérité" c'est uen autre étape. J'avoue que des
années de partages de chroniques musicales au travers du fanzinat et ensuite sur Internet (shootmeagain.com) m'ont appris à relativiser les goûts et les plaisirs de chacun. Et puis ce que tout le
monde plébiscite n'est pas forcément un bon livre, un bon disque ou que sais-je d'autre. Au plaisir de partager d'autres lectures. ;-)

pimousse4783 18/12/2011 17:03


j'ai également eu quelques difficultés pendant cette lecture, mais je me suis accrochée ^^


et finalement c'est un bon livre. mais quand on arrive vraiment pas à avancer, mieux vaut s'arrêter. alors tu as bien fait ;)


 

julien "naufragés volontaires" 17/12/2011 18:49


Je sais pas pourquoi, mais je suis content d'avoir un avis contradictoire sur cette LC. J'aime pas les "Tout le monde aime alors j'aime". Je te rejoins sur ta critique, moi cela ne m'a pas
dérangé, mais le fil conducteur peut sembler trop léger et l'ensemble fort linéaire. Je suis tout à fait d'accord et le mentionne dans ma chronique également. Là dessus, des gens peuvent être
largué. Je me suis d'ailleurs posé la question au début du livre, si cela allait me gèner.

Reveline 18/12/2011 15:14



Bonjour,


Merci. Je trouve ta réaction très intelligente, elle souligne ton ouverture d'esprit. Et quel plaisir de ne pas se faire agresser parce qu'on a pas aimé un livre que beaucoup ont aimé lors d'une
LC (cela m'ait déjà arrivé et c'est assez désagréable) 


Merci encore de ton message. 



Petite Fleur 16/12/2011 19:08


C'est pas grave, il en faut bien qui n'aiment pas pour ne pas créer trop d'attente. Pour ma part, j'avais adoré. Et pourtant, je ne suis pas portée Fantasy. C'était à la fois tout un monde à
découvrir, bien écrit, et une expérience de lecture. Le marque page aidait bien et j'avais trouvé que petit à petit, je mémorisais les symboles. Enfin, les personnages ont chacun leur façon de
parler. Donc ça aidait aussi.

Reveline 18/12/2011 15:12



Merci Petite Fleur de ton gentil message et de ta compréhension  Je suis contente que tu ais aimé ce roman.