« Deux cierges pour le diable » de Laura Gallego Garcia

Publié le par Reveline

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv7253095.jpg

« Deux cierges pour le diable » de Laura Gallego Garcia

Editions Baam!

Publié en 2009 ~ Langue : Française ~ 438 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture 51784111 p

Synopsis

 

"Si tu allumes un cierge pour Dieu, allumes-en deux pour le diable" - Proverbe Bulgare -

De nos jours, plus personne ne croit aux anges, même s'il y a des gens qui croient aux démons. 
Pourtant les anges existent vraiment. Ils ont toujours existé. 
Comment je le sais ? 
Parce que mon père en était un. 
Avant d'être assassiné.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman. « Deux cierges pour le diable » est un roman jeunesse d’une profondeur insoupçonnée qui propose une approche inédite de la religion, une vision originale et accrocheuse de la lutte entre le bien et le mal symbolisée par les anges et les démons, une revisitation audacieuse de la naissance de l’humanité et de son évolution ainsi qu’un vibrant plaidoyer pour la protection de l’environnement. En ouvrant, ce roman, je dois dire que j’étais loin de m’attendre à y trouver une réflexion aussi poussée sur l’homme, ses erreurs et le devenir de l’humanité et cette remise en cause de la religion, de l’existence de Dieu, ou bien encore cette analyse quasi-philosophique du bien qui s’oppose au mal et vice-versa. Laura Gallego Garcia pose des questions passionnantes et y apporte des réponses pleines de hardiesse et d’originalité.

Malgré des longueurs pénibles vers le milieu du roman (sans compter qu’on se mélange les plumes avec tous ces nombreux anges et démons qui apparaissent au fil des pages), l’intrigue, imprévisible, réserve bien des surprises. Elle est servie par des personnages attachants dont une héroïne sympathique, débrouillarde et espiègle qui n’a pas la langue dans sa poche couplée à un antihéros intriguant et mystérieux, un jeune démon nommé ironiquement Angelo. Angelo, qui bien que bourrelé de défauts, il est méchant, cruel, insensible, lâche et râleur, saura bizarrement se faire attachant au fil des chapitres. La relation entre Caterina et Angelo est ainsi à l’opposé de tous les schémas classiques de ce genre de littérature tout comme la personnalité d’Angelo va à l’encontre de l’archétype du chevalier volant au secours de la damoiselle en détresse. Cette dichotomie entre Cat, la fille angélique et Angelo, le démon sans scrupules offre de nombreuses scènes savoureuses aux dialogues venimeux. J’ai adoré les voir faire équipe tous les deux pour le pire et le rire.  

L’écriture de Laura Gallego Garcia est simple, le langage familier. Et si les premières pages sont un peu plates, une fois le contexte posé le roman se dévore littéralement jusqu’à une fin aussi surprenante que magnifique. 

Publié dans Roman Jeunesse

Commenter cet article

Pauline 21/11/2011 15:05


J'avais bien aimé ce roman très sympa!


Il faut dire que j'adore cette auteure :D


 


Pauline
http://areader.over-blog.com
http://auchatquilit.space-forums.com/ Un forum pour la littérature jeunesse

Phooka 17/11/2011 17:03



Je crois qu ec'est le seul roman de LGG avec lequel j'ai eu du mal; Je l'avais trouvé trop caricatural, même s'il se laisse lire.



Mia 17/11/2011 15:24



Tu me donnes envie là !!!!


ça va aller direct sur ma liste pour le papa noel !!



Reveline 17/11/2011 15:55



Ah ben je suis ravie alors