Harris, Charlaine - La communauté du sud

Publié le par Reveline

6817713_6122229_la-communaute-du-sud-1-quand-le-danger-rode.jpgHarris, Charlaine - La communauté du sud (9 tomes)

Plaisir de lecture 51784277

 

Mon avis

 

Une étoile parce que je suis sympa.

J'avoue avoir eu beaucoup de mal à terminer cette série de neuf bouquins (pour le moment, des suites étant en cours de publication).
C'est rare mais je me suis forcée à lire. Quand je commence quelque chose, c'est plus fort que moi, je dois aller au bout...
Si les trois premiers tomes de la série sont assez sympa et se laissent lire gentimment, les tomes suivants sont d'un ennui abyssal et d'un "érotisme" qui devient vite lourd tant on à l'impression que c'est du "remplissage"(sans mauvais jeu de mot) et tant il semble puéril.

L'intrigue tourne en rond sur cinq tomes, les histoires sont non seulement redondantes (Au cours d'une aventure paranormale ou lors d'une enquête où son don de "lectrice de pensée" est utilisé, l'héroïne rencontre des "mecs" plus ou moins surnaturels (vampires, lycanthropes, fée ...) avec lesquels elle flirte voire plus si affinités, en hésitant souvent sur celui avec lequel elle doit sortir !) mais aussi totalement invraisemblables à la longue.Comme si l'auteure ne savait plus quoi inventer pour embêter son héroïne ! Tout le catalogue des mythes et des monstres y passe. Tout semble dés lors forcé et prévisible.  De plus, gros problème, je n'accroche pas du tout avec Sookie, l'héroïne. Elle m'horripile avec ses réflexions puériles; elle attache beaucoup trop d'importance au physique, du sien en particulier, elle se trouve "trop canon", a "de trop beaux seins et de trop beaux cheveux blonds" et elle "est trop bien bronzée". Tout ce qui compte pour elle est l'apparence, comme de par hasard tous les hommes qu'elle rencontre sont beaux, sexy et musclés, ben voyons, c'est très crédible.

Mais surtout je ne la comprends pas, elle a pour moi des réactions de gamine stupide (d'ailleurs elle a pas inventé l'eau chaude cette fille). C'est une bécasse limite nymphomane. Elle pourrait mourir, cela ne me ferai ni chaud ni froid c'est dire. D'ailleurs tous les personnages de la série sont peu ou prou superficiels hormis peut-être Eric le vampire viking qui a un peu de charisme (mais si peu), Bill le vampire héros et ex de Sookie est d'une fadeur extrême malgré le comportement un brin bestial et obsédé sexuel (comme tous les vampires du reste) que l'auteure lui fait adopter (ça en devient d'ailleurs ridicule à un moment) n'a aucun charme ni intérêt et à lui aussi des réactions étranges.
Le style est atroce - dans le genre Harlequin dopé au gore - et l'humour tombe souvent à plat. Surtout quand c'est Sookie qui s'y essaie.

En définitive je me trouve quasi-héroïque d'avoir supporté ces idioties sans intérêt pendant neuf tomes ! Je vais enfin pouvoir passer à autre chose et lire des romans surement bien plus intéressants.

PS : Ces livres ont donné naissance à la série télévisée True Blood qui si elle n'est pas aussi nulle que sa version papier n'est est pas moins très médiocre ce qui est très décevant de la part du scénariste Alan Ball (Six feet under).

 

Ma note 4/20

Publié dans Bit -Lit

Commenter cet article