Dick, Philip K. - La trilogie divine III, La transmigration de Timothy Archer

Publié le par Reveline

01056774559.gifDick, Philip K. - La trilogie divine III, La transmigration de Timothy Archer

Plaisir de lecture 51784277

Pages 384

Éditeur Folio SF

Parution 1982  (juillet 2006 pour la réédition)

Résumé

 

II y a des jours où le karma vous tombe dessus. C'est ce que se dit Angel Archer, la narratrice, alors qu'elle assiste à un séminaire sur le soufisme le jour même où John Lennon vient de se faire assassiner. Désormais, elle croit savoir pourquoi nous sommes sur terre. - " C'est pour découvrir que ce que vous aimez vous sera enlevé, sans doute à cause d'une erreur en haut lieu plutôt qu'à titre délibéré. " Déjà, le soir où elle lisait La Divine Comédie tout en se saoulant au bourbon pour cause de rage de dents, elle avait compris que la douleur ouvre la voie de la connaissance. Elle avait traversé les apparences. Comme les a traversées Timothy Archer le jour où il s'est demandé si Jésus n'était pas un simple trafiquant de drogue... Mélange de science-fiction spéculative, de récit autobiographique, de questionnement métaphysique et de délires schizophréniques, La trilogie divine, qui compte parmi les plus déroutants romans de Dick, est sans cloute l'œuvre qui a fait de lui un auteur culte.

 

Mon Avis

 

N'étant pas intéressée par la théologie, ce roman m'a mortellement ennuyée.

Je me suis forcée à le finir pour le challenge. Ce livre est pompeux, bourré de références élitistes et obscures enrobées de philosophies exotiques.

Les personnages sont antipathiques, comme en perpétuel décalage avec leurs sentiments et les sentiments en général, comme s'ils vivaient à côté d'eux-mêmes. Égoïstes et uniquement préoccupés par leur interrogation théologique, ils passent leurs temps à bavasser et rien ne se passe de concret. Le roman s'étire en longueur et en ennui. D'ailleurs, ce livre est quasiment narratif, aucune action n'est donnée à lire. Angel Archer, l'héroïne, passe tout le livre à raconter sa vie au lecteur, à parler de son passé, de ses proches morts, des raisons pour lesquelles ils sont morts etc... Bref, ce bouquin c'est du blabla métaphysique sur 300 pages. Soporifique.


L'auteur


Explorateur inlassable de mondes schizophrènes, désorganisés et équivoques, Philip K. Dick (1928-1982) n'a cessé d'écrire que la réalité n'est qu'une illusion. Nombre de ses oeuvres ont été adaptées au cinéma (Minority Report, Paychech, Blade Runner; Total Recall).

logo chqllenge anni[8] Challenge "Année de naissance" chez  Sabbio

 

 

 

Publié dans Science-Fiction

Commenter cet article

Sabbio 25/02/2011 14:36



Je sais ^^'



Reveline 25/02/2011 14:57



C'est ma faute, parmi tous les bons livres sortis cette année-là, j'ai choisi celui-ci Je vais me rattraper sur les
autres



Sabbio 25/02/2011 14:25



Merci pour ton nouveau lien. Je suis désolée que cette lecture ait été si pénible :s



Reveline 25/02/2011 14:28



Mais tu n'y est pour rien