Clemens, James - La Guerre de la Sor'cière, Tome 4 : Le Portail de la Sor'cière

Publié le par Reveline

book cover les bannis et les proscrits, tome 4 le portailClemens, James - La Guerre de la Sor'cière, Tome 4 : Le Portail de la Sor'cière

Plaisir de lecture51784111 p

 

Aprés quelques difficultés à reprendre le fil de l'intrigue et à resituer les nombreux personnages de la saga (d'autant que des petits nouveaux ont fait leur apparition dans le tome 3) ainsi que les enjeux majeurs de l'histoire, j'ai replongé avec  moult délices dans l'histoire mouvementée de la Sor'cière Elena et de ses fidèles et charismatiques alliés dans la guerre l'opposant au redoutable et cruel Seigneur Noir. Le début du quatrième tome est un brin ennuyeux car l'action s'est sédentarisée à Val'loa. Le rythme est un peu languissant puisque les manoeuvres politiques et le déchirement intérieur de l'héroine hésitant entre la voix de sa raison et celle de son coeur supplantent les péripéties. Mais très vite les rebondissements et les mystères s'enchainent avec brio. Encore plus sombre et gore, ce tome fleure bon le parfum du sang et du tonnerre et nous offre quelques scènes sanglantes et violentes de belle facture. La montée en puissance de l'intrigue se poursuit quand nos héros, toujours aussi attachants, se séparent de nouveau pour partir en mission chacun de leur côté en quête des maléfiques portails du Weir dont on apprend l'origine en autres révélations fracassantes (des vérités insoupçonnées se révélent). L'auteur sait jouer à merveille de nos frustrations pour mieux nous tenir en haleine.

De nouvelles facultés magiques inattendues sont révélées chez certains personnages et donnent à voir quelques moments d'une grande beauté et d'une grande puissance visuelle. De plus on sent que les protagonistes sont suceptibles d'évoluer en bien ou en mal à chaque instant. Ce qui éloigne tout manichéisme et les rend passionnants de bout en bout.

Ajoutons à cela de l'action quasi non stop presque sans temps morts, un tempo prenant et maitrisé ponctué de coups de théâtre et de trahisons, du suspense, de la passion, un zeste d'humour, des personnages brillamment exploités comme toujours et l'intelligence des "passage de relais"entre les protagonistes et leurs missions respectives. Un régal encore à l'image des tomes précédents. Seul ombre au tableau : encore un tome et la série s'achèvera, snif.

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article