Salinger, J.D - L'Attrape-coeurs

Publié le par Reveline

51FV05TVM3L. SL500 AA300

Salinger, J.D - L'Attrape-coeurs

Plaisir de lecture51784111 p

Pages 252

Editeur Pocket

Parution mai 2002

Résumé

 

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d'oeuvre, " L'attrape-coeurs ", roman de l'adolescence le plus lu du monde entier, est l'histoire d'une fugue, celle d'un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n'ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d'aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d'incertitude et d'anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L'histoire éternelle d'un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.

 

Mon Avis

 

L’un des romans les plus lus au monde, L’Attrape-cœurs est aussi tristement célèbre pour avoir été retrouvé dans la poche de l’assassin de John Lennon.

L’énergie de l’argot des fifties employé par l’auteur donne de la vivacité à un style pauvre et désuet, la personnalité singulière de Holden, dont la naïveté confine à la poésie fulgurante de l’adolescence lorsqu’il se demande « Où vont les canards quand le lac est gelé » rend le personnage attachant malgré lui, même si le lecteur s’agacera parfois de le voir n’aimer rien ni personne et passer son temps à juger durement les autres.

La touchante relation qu’ Holden entretient avec sa petite sœur le réhabilite dans ses sentiments, lui qui voulait fuir sa famille, et l’oblige à abandonner son égoïsme forcené.

Dés les premières pages, le ton sarcastique et désenchanté du roman montre au lecteur que le personnage a perdu les illusions de l'enfance. Holden est la vraie réussite d’un roman où le lecteur passe son temps à attendre, en vain, qu’il se produise quelque chose. Lui qui a le courage de se regarder en face, de se dire idiot, lâche, vicieux et menteur éhonté.

C’est sa personnalité décalée et fantasque, son côté paumé qui retient le lecteur prisonnier d’une intrigue somme toute très banale. Celle d'une fugue adolescente.

Souvent décrié pour sa vulgarité, sa crudité et ses dialogues scabreux, L’Attrape-cœurs avec ses tournures répétitives, ses expressions familières envahissantes et datées, ses métaphores (souvent fort drôles) est un roman qui parle vrai, qui parle sans embellissement, ni fioritures, d’une réalité, celle de l’après seconde guerre mondiale aux États-Unis.

Roman culte, roman de l’adolescence par excellence, L’Attrape-cœurs transcende les codes du roman adolescent pour proposer une aventure initiatique assez irrésistible.

 

Lu dans le cadre du challenge challenge-100-ans

Publié dans Romans Etrangers

Commenter cet article

Natacha (Tachas) 08/08/2011 11:00



Whouah Ta critique est vraiment géniale ! Très bien écrite ! J'ai le roman dans ma pal ! C'est certainement une de mes prochaines lectures ! J'aime beaucoup ce genre de personnages ça me rappelle
un peu les personnages de Francis Scott Fitzgerald ! =)


 



Reveline 11/08/2011 16:03



Merci (je rougis du compliment)



ANTONI 11/07/2011 12:09



Salut ex-championne de mon challenge GOD SAVE THE LIVRE !!!!! Je viens de finir l'attrape-coeurs, que je n'ai pas vraiment aimé. Je l'ai chroniqué et me suis permis d'ajouter un lien vers ton
article. Du coup, je t'invite à passer chez moi pour prendre connaissance de mon article et me dire, le cas échéant, ce que tu en penses.


Bon après-midi et au plaisir de te recroiser par ici ou chez moi.


Amicalement,



Reveline 13/07/2011 13:32



Salut Antoni 


Arf dommage pour l'attrape-coeurs mais c'est aussi ce qui fait la beauté de la littérature, nos divergences d'opinions ! Pas de souci pour le lien ! Je passe dés que je peux lire ton article




Anne 03/02/2011 17:13



Je l'ai dans ma PAL et j'ai l'intention de l'introduire dans ce challenge ; je suis donc bien aise que tu lui ai mis 4 étoiles sur 5.



Reveline 03/02/2011 17:40



J'espère que tu l'aimeras Anne. Apparemment il divise l'opinion ce livre



Marion 03/02/2011 16:33



J'avoue ne pas l'avoir trop aimé... Holden m'a énervée en fait, je ne l'ai pas trouvé crédible et du coup, impossible de rentrer dans l'histoire. Je ne connaissais pas du tout l'anecdote avec
John Lennon, merci pour la petite info, c'est toujours sympa de savoir ça



Reveline 03/02/2011 17:39



Je peux comprendre que tu ne l'ai pas aimé, il a quand même un peu vieilli ce bouquin et Holden m'a pas mal énervée aussi parfois mais j'ai bien aimé sa façon d'être toujours un peu à côté de la plaque.


Après c'est chouette d'avoir des avis différents. C'est enrichissant.