Baby-Challenge Polar 2011 de Livraddict (suite)

Publié le par Reveline

couv56100052.jpg« Le chien des Baskerville » d’Arthur Conan Doyle


185 pages, Éditions Le Livre de Poche (2009)


Plaisir de lecture la-complainte-09-copie-1


Des cris lugubres résonnent sur la lande...

Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l'origine de la mort de sir Charles Baskerville. Maudit soit Hugo, l'ancêtre impie et athée, qui provoqua, en son temps, les forces du mal !

Mais Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu'il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l'héritier nouvellement débarqué d'Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin à ces spéculations. Pourtant, la mort a frappé plusieurs fois sur la lande. Et le manoir est le théâtre de phénomènes bien étranges... Se peut-il que la malédiction des Baskerville pèse encore ?


Mon Avis : Dans les aventures de Sherlock Holmes, l’exposition est toujours construite de la même manière, arrive une lettre demandant de l’aide ou un visiteur soucieux de trouver conseil auprès du célèbre détective. « Le chien de Baskerville » n’échappe pas à la règle.

La construction du récit mi-épistolaire, lettres du Docteur Watson à Sherlock Holmes, extraits de journal intime du docteur, mi- présent de narration est la véritable réussite du roman. Pour le reste, l’étude psychologique approfondie des motivations des personnages, l’atmosphère angoissante d’une lande désolée hantée par une créature abominable et les petites touches d’humour british sont les autres atouts non négligeables d’une intrigue très prévisible (j’avais deviné pas mal de choses). Agréable sans plus.

 

couv46206528.jpg« Le mystère de la chambre jaune » de Gaston Leroux

 

254 pages, Éditions J'ai Lu (2003)


Plaisir de lecture la-complainte-09-copie-1


Alors qu'elle s'était enfermée à double tour dans sa chambre, Mathilde, la fille du célèbre professeur Stangerson, est victime d'une terrible agression. Et pourtant, la pièce était barricadée comme un coffre-fort ! Par où l'assassin a-t-il bien pu s'enfuir ? Frédéric Larsan et le jeune Joseph Rouletabille, journaliste et détective en herbe, mènent l'enquête...


Mon Avis : Bien qu'un peu daté, le style de Leroux est fluide et ce roman d'énigmes et de supputations baigne dans une agréable ambiance surannée. La construction narrative du roman est recherchée, entre extraits de carnets, lettres, rapports d'interrogatoires et coupures de journaux. Le narrateur est rarement le même.

L'auteur s'efforce toutefois d'étirer son intrigue au maximum afin d'obtenir son quota de pages, d'où de fréquentes redites et au final l'impression d'un rabâchage ennuyeux. Cependant on passe un bon moment malgré une fin tirée par les cheveux.

couv39743642.jpg« Nous n’irons plus au bois » de Mary Higgins Clark

340 pages, Éditions France Loisirs (1995)

Plaisir de lecture la-complainte-09-copie-1

Laurie Kenyon, vingt et un ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. Tout l'accuse sans équivoque possible. Cependant Laurie ne se souvient de rien. Sarah, elle, refuse de croire que sa soeur est coupable. Avec l'aide d'un psychiatre, elle va peu à peu faire revivre le terrible passé de Laurie : son enlèvement à quatre ans, les violences qu'elles a subies, les graves troubles de la personnalité qu'elle a développés depuis, à son insu. Mais au même moment, le danger rôde à nouveau : le couple kidnappeur, qui a retrouvé sa trace, redoute ses révélations... La romancière de La Nuit du renard, Grand Prix de littérature policière 1980, nous entraîne dans un suspense où se mêlent à chaque page l'angoisse, les cauchemars de l'enfance, la folie. 

Mon Avis : Un roman intéressant sur le dédoublement de la personnalité. Dommage que les ficelles soient aussi grosses et que le coupable se devine aussi aisément. La fin est un peu abracadabrante. J'ai lu beaucoup mieux chez d'autres auteurs de thrillers.


49b7ac63c153666fbc3c8e8495fc5 ≠ 3 ROMANS


Publié dans Thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 03/04/2011 10:43



Je note le livre d'Arthur Conan Doyle car je suis membre du club SSHD pour les fans de Sherlock Holmes et je n'ai encore rien lu pour honorer ce club. J'ai tellement lu du Mary Higgins Clark que
pour l'instant, je n'arrive plus à en lire ; j'ai du faire une overdose pourtant j'ai adoré tout ceux que j'ai lu.



Reveline 03/04/2011 14:06



"Le chien des Baskerville" est l'un des meilleurs Sherlock à mon avis.