AutreMonde, 4, Cycle 2, Entropia de Maxime Chattam

Publié le par Reveline

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv69387255.jpg

 « AutreMonde, 4, Entropia » de Maxime Chattam

Editions Albin Michel

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 400 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture 51784111 p

Synopsis :

 

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s'est vraiment passé.

 

Après avoir dévoré les trois premiers tomes du premier cycle il y a presque deux ans, la remise en route fut pour moi difficile. Si je me souvenais des grandes lignes, des détails m’avaient échappé. Notamment, les noms, physiques et fonctions de certains personnages ou certains moments-clés des précédentes intrigues.

Ce tome est un tome de transition qui permet d’installer un nouveau contexte  et de présenter un nouvel ennemi. La guerre entre Pans et Cyniks est finie et désormais tout est à reconstruire. Assister à la reconstruction sociale et politique d’une société dévastée par La Tempête puis la guerre est particulièrement intéressant. Surtout quand nos héros principaux sont menacés à la fois par de redoutables ennemis mais aussi par le spectre de la puberté, synonyme de perte d’innocence et de transformation en Maturs. Il s’agit donc pour l’alliance des trois de combattre sur plusieurs fronts : gérer leurs pulsions adolescentes, assumer la culpabilité des actes commis pendant la guerre, apprendre à composer avec leur altération. Les batailles à mener sont à la fois extérieures et intérieures. Les relations entre les personnages s’en ressentent et l’équilibre des amitiés est parfois menacé.

Après trois tomes rythmés, parfois même haletants, « Entropia » parait un peu moins prenant. Le suspense ne fonctionne pas vraiment. Malgré quelques nouveautés, les ficelles utilisées restent les même que dans les tomes précédents, l’auteur place ses personnages dans plusieurs situations déjà employées auparavant, ce qui rend le roman prévisible et par conséquent moins addictif. De plus, certains passages presque trop outranciers nuisent à la crédibilité de l’ensemble. Néanmoins, le talent de conteur et le savoir-faire de Maxime Chattam ne sont plus à démontrer depuis longtemps et permettent de passer tout de même un très bon moment sans toutefois nous « scotcher » comme le premier cycle d’AutreMonde avait si bien su le faire.  

 

57449444 p

 

challenges Magie & Sorcellerie

Publié dans Fantastique

Commenter cet article