« Ardoise » de Philippe Djian

Publié le par Reveline

60436649 pLu dans le cadre du challenge« Petit Bac » catégorie Objet organisé par Enna

 

51MJV71RVHL. SS500126 pages, Pocket, (septembre 2003)

 

Plaisir de lecture la-complainte-09-copie-1

 

Résumé

 

Philippe Djian règle son ardoise en rendant hommage à ceux qui ont fait de lui l' homme qu'il est aujourd'hui. J. D. Salinger, Céline, Cendrars, Kérouac, Melville, Miller, Faulkner, Hemingway, Brautigan, Carver... De seize à trente ans, Djian a lu comme un fou. Et puis il a décidé d'être écrivain. Après le phénomène 37,2° le matin et le succès de son dernier roman Vers chez les blancs, Ardoise est un texte insolite et profondément original qui parle des livres.

 

Mon Avis

 

Avec Ardoise, Djian nous livre le top ten de ses auteurs fétiches, ceux envers qui il s’estime redevable, d’où le concept de l’ardoise.

Loin de tout élitisme, il nous communique son amour des mots, du style et du rythme d’auteurs comme Salinger, Céline, Faulkner ou Hemingway… Déculpabilisant les lecteurs de livres plus commerciaux, il prône la tolérance et l’ouverture d’esprit et affirme qu’aucun livre n’est honteux à lire.

D’une belle écriture à la fois sensuelle et poétique, charnelle et allusivement sexuelle, il propose des réflexions intéressantes sur la littérature. Presque trop foisonnant pour qu’une seule lecture suffise à saisir la profondeur qui se dégage de ce journal de lecture.

Commenter cet article