Andrews, Ilona - Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique

Publié le par Reveline

6817713_6122229_la-communaute-du-sud-1-quand-le-da-copie-2.jpg

Editions Milady
Publié en 2009 ~ 350 pages

À Atlanta deux réalités s'opposent : celle de la technologie et celle de la magie.
Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu'elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l'occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi.
Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n'attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.

 

Mon Avis 56379743

 

Cela se voudrait original, sombre et addictif (sinon quel intérêt d'en faire une série n'est-ce pas ?). C'est juste gentimment trashouillet et assez ennuyeux. Comme quoi il ne suffit pas d'accumuler les scènes gores (scènes d'autopsie et descriptions détaillées de sévices corporels en pagaille), les dialogues scabreux (j'aurai du compter le nombre de mots vulgaires) en compilant les bonnes idées que d'autres ont déjà eu pour faire un bon roman de bit-lit.

J'ai passé pratiquement tout le roman à tenter d'accrocher à cette histoire, pas plus tirée par les cheveux que d'autres, mais écrite avec beaucoup moins de talent que la plupart d'entre elles, pour finalement voir mon attention captée presque à la fin du bouquin. Frustrant vraiment. Un charabia sans nom de mots inventés et de termes techniques tient lieu de style. Je devais parfois relire les phrases pour les comprendre et encore succintement. Kate Daniels n'est ni sympa ni charismatique (son épée a plus de charisme qu'elle) encore moins attachante.  Elle est même agacante même si je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi ? Peut-être son côté "je roule des mécaniques et je sais mieux que toi ce que je dois faire, Ok ? Et pis d'abord j'ai un secret mais je te le dirais pas, nananère ! "? Le seul personnage chouette c'est le lion, Le Seigneur des animaux : Curran. Peut-être parce qu'en plus d'être sympa, il rabroue Kate constamment ? Même le méchant est même pas drôle, sorte de monstre aux cheveux gris atteint de priapisme névrotique. C'est dire.

Au final, nous n'avons qu'une bonne vieille histoire de guéguerre entre vampires et changeformes. Comme d'hab quoi. Pourtant la couv' et le résumé promettait tout autre chose et j'avoue y avoir cru un peu au début disons les dix premières lignes, à ce monde du futur qui se partage entre notre bonne vieille technologie et la magie qui le submerge vague aprés vague mais la magie ne dure pas longtemps. Vraiment dommage surtout que j'ai toute la série dans ma PAL ! Pauvre de moi ...

Publié dans Bit -Lit

Commenter cet article